La réussite en transfert d'embryons bovins

 

Le sexage des embryons

   

  Faut-il une alimentation particulière ?

 

La réussite en transfert d'embryon passe par un régime alimentaire bien adapté, qui peut permettre d'utiliser 80% des receveuses présentées alors que toutes les receveuses peuvent être refusées si l'alimentation est déséquilibrée.

 

Il n'y a pas une alimentation "miracle" mais différents régimes alimentaires peuvent être utilisés à condition de respecter les principes de base :

  • Ni trop ni trop peu
  • Une bonne association énergie et azote
  • Des fibres pour stimuler la rumination
  • Des apports minéraux et vitaminiques cohérents

Nous pouvons vous aider à adapter vos rations à partir des aliments dont vous disposez sur l'exploitation.

 

 

  Faut-il une conduite particulière du troupeau ?

 

La reproduction s'accommode mal des stress en tous genres. Il est donc préférable d'anticiper quelque peu une opération de transfert d'embryons. En particulier :

  • Les traitements
  • La vaccinations
  • Les manipulations
  • Les transitions alimentaires

Toutes ces actions génératrices de stress doivent être organisées de manière à éviter tout stress dans les 30 jours qui précèdent la pose d'embryon et jusqu'à la confirmation de la gestation.

 

 

  Quand peut-on mettre en place un protocole de transplantation ?

 

Le succès en transplantation embryonnaire nécessite en premier lieu de n'intervenir que sur des femelles aptes à reproduire.

  • Les génisses doivent être bien cyclées
  • La vaches doivent avoir extériorisé au moins une chaleur après vêlage. Les métrites doivent être détectées et guéries.

précédent     suivant

 

 

© 2010 SCP Escouflaire-Pol | Tous droits réservés | Mentions légales